Intolérances et allergies alimentaires

Vaste sujet que les intolérances alimentaires !

Malheureusement, les intolérances alimentaires explosent. Alors je souhaite vous en apprendre un peu plus.

Quelles différences entre les allergies, les intolérances et l’hypersensibilité ?

Commençons par bien faire la différence entre les allergies alimentaires et les 2 autres, à ne pas confondre !

Quelles sont les intolérances ou allergies les plus courantes ?

3,9% de Français déclarent souffrir d’intolérances ou d’allergies alimentaires, selon l’étude INCA 3 (2014).

tableau extrait du Monde, montrant les principales allergies ou intolérances déclarées par les français. Le lait arrive en tête de très loin avec 30%, suivi des légumes, des mollusques et des fruits à coque (14%). Le gluten est à égalité avec les eux à 11,4%.
Tableau extrait d’un article du Monde.

Intolérance au lactose

L’intolérance au lactose est celle qui touche le plus de Français. Nous parlerons beaucoup d’intolérance au lactose, avec mon guide sur le fromage pour intolérant au lactose et l’efficacité de la lactase par exemple.

Intolérance au gluten

Mais le gluten est pourtant l’intolérance qui déchaîne le plus les passions !

graphique montrant l'évolution des requêtes "intolérance" + lactose/fructose/gluten dans les résultats de google. On voit une nette augmentation du gluten et du lactose depuis 2010, les autres stagnent.
Volume de recherche des termes reliés aux intolérances en France entre 2004 et 2019

Gluten ou fructanes ? Ne pas confondre ! Dans le cadre d’un régime faible en fodmaps, oui vous devez évitez de grandes quantités de blé en période d’éviction, mais ce n’est pas à cause du gluten, qui n’est pas un fodmaps.

Les coupables sont les fructanes. Oui, il faut manger des produits sans blé, ce qui revient à acheter des farines ou du pain sans gluten, mais la différence est subtile et a son importance car les restrictions au-delà du blé ne sont pas les mêmes que pour le gluten.

Lisez mon article sur le gluten et les fodmaps pour bien comprendre tout cela.

Intolérance au fructose, fructosémie et malabsorption du fructose

3 termes pour des choses différentes ? La fructosémie est une intolérance héréditaire ou non au fructose, plutôt rare et qui demande des mesures drastiques. La malabsorption du fructose est une maladie intestinale plus courante et celle sur laquelle je vais m’étendre car elle est celle qui a la plus de chance de vous toucher (et celle qui prévaut dans le cadre d’un SII / régime faible en fodmaps).

Dans le cadre de la malabsorption du fructose, le problème n’est pas le fructose en soit (comme peuvent être les fructanes ou le sorbitol par exemple), vous pouvez ingérer de grandes quantité de fructose, tant que l’apport en glucose est au moins équivalent. Et cela ouvre de nombreuses possibilités, je vais même vous donner de bonnes nouvelles concernant certains miels.

Tests pour allergies et intolérances alimentaires

Il y a deux type de tests : les tests respiratoire à l’hydrogène réalisés en CHU (pour le fructose et le lactose par exemple) et les tests pour détecter les intolérances et les allergies alimentaires, proposés par des laboratoires privés, par prise de sang ou analyse capillaire. Suivez mes enquêtes !

Test de l’hydrogène expiré

Egalement appelé test respiratoire à l’hydrogène, ils sont généralement réalisés à l’hôpital et peuvent permettre d’avoir des réponses intéressantes pour un SIBO ou une malabsorption de fructose, lactose ou sorbitol par exemple. Mais ils ont leurs limites et sont relativement contraignants (bien que non invasifs).

Pourquoi les intolérances alimentaires explosent-elles ?

Alimentaire industrielle, pollution, stress… tant de coupables possibles. Mais qu’en est-il réellement ? (bientôt)

image illustrative de médicament
Photo de Brett Jordan

Laissez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*