Pourquoi les listes fodmaps sont si contradictoires ?

Nous avons tous eu la même frustration dans les premiers jours du régime.

En creusant et en recoupant différentes listes fodmap glanées ici et là, on se rend compte qu’elles se contredisent et on finit par ne plus savoir en qui ou en quelle liste faire confiance.

help!
Je suis passé par là 😓
Photo de Ian Espinosa sur Unsplash.

Alors pourquoi ?

Plusieurs raisons :

  • Beaucoup sont trop approximatives. Particulièrement celles qui n’ont que des ingrédients sans préciser de poids. Oui, la pomme de terre ou le raisin n’ont aucune restriction. Mais pour énormément d’aliments, il faut prendre en compte les quantités et on ne peut pas généraliser en disant simplement que l’ananas est OK ou la betterave est à éviter. Non, ils sont à éviter, A PARTIR D’UN CERTAIN POIDS : on peut à peine s’autoriser 20 grammes de betteraves mais on peut manger 140 grammes d’ananas. Il faut vraiment rentrer dans les détails.
  • Certaines ont carrément des erreurs grossières. C’est un sujet pointu qui demande une certaine expertise. Je fuirai particulièrement les listes émises dans les articles de presse généraliste ou féminine qui sont écrits à la va-vite par des journalistes qui ne maitrisent pas ce régime et font juste de la vulgarisation : ils n’ont ni le temps ni la place d’expliquer les subtilités.
  • Mais la raison la plus courante est que les recommandations ont évolué !

Les recommandations évoluent

Il faut comprendre comment la teneur en fodmaps des aliments est déterminée.

L’Université de Monash a affiné ses recommandations au fil des tests en reprenant certains ingrédients et ont apporté des subtilités. Deux grandes découvertes :

  • Ils se sont rendus compte que certains ingrédients n’avaient pas les mêmes teneurs en fonction de la partie du fruit ou du légume testé. Une tête de brocoli est très différente de la branche de ce point de vue là. La partie verte du poireau est faible en fodmaps quand la partie blanche est riche. Les exemples sont nombreux.
  • Aussi, ils ont découvert que la teneur en fodmaps évolue en fonction du murissement. L’exemple le plus connu est la banane, qui a été retestée (article en anglais) et s’est révélée nettement plus riche en fodmaps bien mûre, que lorsqu’elle est plus verte.

Recevez la newsletter mensuelle Fodmapedia

Mon but est de vous aider à suivre un régime faible en fodmaps. Des astuces concrètes mais aussi vous expliquer le fonctionnement derrière.

Rien de plus qu'un mail par mois ! Bien sûr, je ne partagerai votre email avec personne.


Où trouver une information fiable au final ?

Du coup je recommande d’éviter toute liste fodmap ayant plus de 2 ans. Donc exit livres non mis à jour et listes papier donnés par votre gastro où vous voyez un petit « 2013 » en bas de page. Exit également toute liste ne précisant pas de poids en grammes ou ne parlant que d’aliment entier (regardez le brocoli, il doit être séparé entre la tête et les branches par exemple).

La vraie référence est l’université de Monash en Australie. Toute personne établissant la moindre liste s’appuie directement ou indirectement sur leurs travaux. Donc autant partir de la source.

Leur application, payante et en anglais, reste un indispensable.

Ok pour des livres récents également, mais je n’en connais pas en français de vraiment exhaustifs.

Sur internet, privilégiez soit des listes établies par des diététiciennes spécialisées (la liste de Blanche est très bien) ou ma base de données d’ingrédients Fodmapedia.

Une autre source fiable sur un format différent mais pratique est le calendrier fodmap annuel.

J’espère que cet article vous aura éclairé !

2 commentaires

  1. LA vie est belle

    Bonjour,
    Je souffre de l’intestin irritable mais j’ai une question qui me turlupine. Je ne suis pas super sensible en rapport à la quantité dites dans l’application. Disons qu’ils m’en faut la plupart du temps plus. Je me demandais donc si les doses recommandés étaient reliées au poids de la personne. Je suis un homme de 75 kg Devrais je manger (avoir la même recommandation) qu’une femme de 50kg ?
    Personne ne parle de la cohérence entre le profil type au cours duquel a été établi les quantités et à qui l’on s’adresse..
    Savais vous en plus sur ce sujet? 🙂

    Cordialement,

    • Je comprends très bien votre problème, je dirais même que c’est le principal challenge de la période de réintroduction quand on fait ses tests, autant certaines familles peuvent avoir une réponse claire (« ça ne passe pas du tout » ou « aucun problème »), autant certaines peuvent être plus floues. Mais pour répondre à votre question, non, il n’y a rien à adapter en fonction du poids ou du sexe de la personne, les recommandations sont les mêmes pour tous.
      Bonne journée !

Laissez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*