Comprendre les fodmaps au-delà des glucides

Mis à jour le 18 octobre 2022.

Tout un programme !

un scientifique dans un laboratoire. Certainement pas en train de travailler sur les glucides.
Attention, cet article n’a aucun rapport avec les années 50.
Photo de Museums Victoria sur Unsplash.

J’ai eu envie de comprendre un peu mieux ce qu’étaient les fodmaps concrètement. Et en fait, il m’a fallu remonter et comprendre les grandes lignes de la nutrition pour y parvenir. Je vous explique.

Je savais que les fodmaps étaient des glucides, et j’avais compris l’acronyme « fodmap », mais sa signification précise restait vague pour être honnête.

« Fodmap » est  un terme inventé, qui permet de rassembler derrière un acronyme les glucides qui nous font Fermenter : les Oligosaccharides, Disaccharides, Monosaccharides et les Polyols (le « A » de fodmap correspond à « and » en anglais).

Concrètement, qu’est-ce qu’un disaccharide ou un polyol ? Pourquoi dit-on que les fodmaps sont des glucides à chaîne courte ?

Si l’on regarde en détails la famille des glucides, les fodmaps ne ressortent pas nettement :

Aucun GOS ou polyols n’apparaissent ici !
Vous remarquerez que les fructanes sont ici dans les polysaccharides et non pas les oligosaccharides. La frontière est poreuse entre oligo et poly saccharides, certains les classent dans les oligo, d’autres dans les poly, cela n’a pas d’importance pour nous.

J’ai donc creusé ! J’essaie de vous faire une synthèse claire :

Les nutriments

Commençons par voir où se situent les glucides dans la nutrition. Voici les grandes familles de nutriments :

  • Macronutriments (nutriments dont l’organisme a besoin en grande quantité)
    • Protéines
    • Lipides, ou graisses (acides gras, saturés ou insaturés, cholestérol…)
    • Glucides
  • Micronutriments (nécessaires en plus petites quantités)
    • Vitamines (A, E, D…)
    • Sels minéraux
      • Macroéléments (calcium, magnésium, phosphore…)
      • Oligoéléments (le fer, le fluor, l’iode…)

Rentrons dans le détails des glucides

Vous savez peut être que les fodmaps sont des glucides, mais concrètement, quelle est leur place parmi les très nombreux glucides ?

Les grandes familles de glucides sont :

  • Les monosaccharides, composés d’un seul saccharide ou glucide si l’on simplifie, où l’on retrouve le fructose.
    • Les polyols (sorbitol, mannitol, xylitol…) sont des dérivés de monosaccharides.
  • Les disaccharides, composés de deux glucides, où l’on retrouve le lactose.
  • Les oligosaccharides, composés de quelques glucides, contiennent les fructanes et les galacto-oligosaccharides ou GOS.
  • Les polysaccharides, composés de plusieurs glucides, sans fodmap.

Il y a d’autres familles de glucides et de nombreux autres éléments dans chaque famille, ici ne sont mis en avant que les principaux avec les fodmaps en exemple.

« Polyol » est un raccourci pour « polyalcool », on les appelle également les sucres alcool. Attention, ils n’ont aucun rapport avec les polysaccharides, ils sont essentiellement dérivés des monosaccharides.

Chaîne courte, chaîne longue ?

Le point commun de tous ces fodmaps est que ce sont tous des glucides « à chaine courte », par opposition à ceux « à chaine longue », comme peut l’être l’amidon.

Comment ça, ce n’est pas clair ? 😏

Cette notion m’a fait des noeuds au cerveau, je me suis plongé dans des cours de médecine, de nutrition, de biologie, demandé à de nombreuses personnes pour comprendre exactement ce que cela signifiait simplement.

Les exemples parleront plus pour comprendre :

Vous avez BIEN EVIDEMMENT reconnu la structure moléculaire du mannitol, qui est un glucide à chaine courte. N’est-ce pas ?
Et ici j’en suis convaincu, vous avez également immédiatement reconnu la structure chimique de l’amidon, un glucide à chaine longue, qui n’est pas un fodmap.

C’est tout ce qu’il faut comprendre : les fodmaps comme le mannitol sont tous des glucides à chaine courte, cela signifie que leur structure chimique est nettement plus simple que d’autres glucides à chaine longue comme l’amidon.

Est-ce que c’est plus clair ? Dites-moi si certains passages pourraient être améliorés, mais j’espère vous avoir éclairé 😊

Pour aller plus loin

J’ai laissé beaucoup de subtilités de côté, cet article vous donne les grandes lignes et celles qui sont les plus importantes. Si l’on veut être plus précis, on rentre vite dans le très pointu et très scientifique, cela n’était vraiment pas mon objectif ici.

Sources utilisées 

  • Les cours de médecine de ma nièce, merci Maylis !
  • Merci également à Cléo du très bon blog Please Mind The Gut pour m’avoir également éclairé sur les chaines courtes et longues (Mise à jour février 2022 : son blog a été arrêté). Cléo est docteure en pharmacologie.
  • Wikipedia
  • Macro et micro nutriments, par Le Quotidien du Patient.
  • Emmanuel

    Merci de m'avoir lu ! Je suis le créateur de Fodmapedia et je suis tombé dans la marmite des fodmaps après un diagnostic de syndrome de l'intestin irritable. Faites un tour sur ma page Qui suis-je pour en apprendre plus sur moi.

4 commentaires

  1. Bonjour Emmanuel. Merci pour votre travail. En ce qui concerne votre article, il serait intéressant de nous expliquer pourquoi le corps peut réagir aux sucres à chaîne courte et non à ceux a chaîne longue. Bien à vous

    • Ah, ça me fait plaisir que vous me demandiez cela !
      J’ai en gestation depuis des mois un article qui explique comment les symptômes se manifestent (pourquoi les personnes atteintes de SII ont une diarrhée, de la constipation ou des gaz), ça on sait comment ça fonctionne, mais je me demandais si ça intéressait grand monde. Par contre pourquoi est-ce que le corps réagit à ces chaines courtes… sauf erreur de ma part, je crois qu’on ne le sait pas ! C’est une constatation, mais on ne sait pas l’expliquer. C’est d’ailleurs pour cela que ça s’appelle un « syndrome » et non directement une maladie, car pour l’instant on ne fait que constater les symptômes, mais leur raison est pour l’instant inconnue 😞

  2. D’où sort le gluten en fin d’article, après un exposé sur les fodmap ?

    • Disons simplement que cet article me permet d’introduire mon article qui creuse la (non) relation entre le gluten et les fodmaps, qui est source de beaucoup de confusions. S’appuyer sur le fait que le gluten est une protéine et n’a donc rien à voir avec les fodmaps qui sont des glucides aide donc, mais encore fallait-il poser les bases !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*