Pourquoi la base de données Fodmapedia est bien plus complète que celle de Monash

les 2 logos de Monash et Fodmapedia

Et pourquoi vous pouvez avoir confiance dans les données de Fodmapedia qui référence des centaines d’aliments que Monash n’a pas testés.

L’université de Monash est l’organisme de référence pour déterminer les teneurs en fodmaps des aliments.

Fodmapedia s’appuie donc sur leurs travaux, ceux de diététicien(ne)s-nutritionnistes experts en fodmaps et d’autres institutions pour enrichir sa base de données (papiers de recherche, application, livres, articles de blogs…).

Les données Fodmapedia ne sont pas en contradiction avec celles de Monash, bien que quelques exceptions existent car Fodmapedia nuance lors de compositions de produits locaux qui peuvent varier.

Fodmapedia référence de très nombreux aliments que Monash n’a pas jugé utile de lister.

Les ingrédients bruts non testés par Monash

Ils sont tout simplement absents de leur base de données. Le salsifi, la groseille fraiche, le chou romanesco, le vin rosé, les flageolets ou le potiron ne sont pas testés : le savoir est déjà intéressant et mérite une place dans la base de données. Il y en a beaucoup plus que ces quelques exemples.

Cela évite de rester dans le doute, de faire des choix risqués, surtout en période d’éviction.

De très nombreux aliments basiques « trop évidents » pour Monash

Le maquereau, l’eau gazeuse, le sel, les lardons, le veau…

Pour les scientifiques en nutrition, la réponse est évidente et ne mérite pas d’être référencée.

Quand on démarre un régime fodmap, on ne maitrise pas les subtilités des protéines et des glucides, la réponse est très loin d’être évidente.

Cela représente des centaines d’aliments supplémentaires dans Fodmapedia.

Fodmapedia mène des enquêtes approfondies sur des aliments préparés

En analysant les compositions de produits et préparations, Fodmapedia peut indiquer avec une très grande fiabilité la teneur en fodmaps finale. Monash n’indique que les produits testés spécifiquement.

Inutile de tester la confiture de cerises, elle sera forcément riche en fodmaps vu que la cerise l’est.

A-t-on besoin de tester une mimolette extra vieille (sans lactose) ou la saucisse fraiche à griller pour déclarer qu’elle sont sans fodmaps ? Composée de 4 ingrédients sans aucun fodmap (viande, sel, poivre, boyaux), la saucisse fraiche est parfaite pour vos barbecues.

Restent les produits où une estimation fiable de la teneur en fodmaps est difficile. Fodmapedia indique alors que la teneur est inconnue et qu’il faudrait un test spécifique, le produit est ainsi a minima interdit en phase 1 et 2.

Pour toutes les personnes qui démarrent ce régime, cette réponse permet d’éviter les erreurs de débutants, les essais hasardeux ou de suivre un conseil douteux trouvé sur le net.

Monash référence 30 fromages

30 !

Fodmapedia a mené une enquête approfondie sur les fromages et leur teneur en lactose et en référence 1200.

Voici donc 1170 fromages supplémentaires !

Nutella, Maïzena, Coca-Cola, Knacki…

Ces marques sont tellement courantes que leur absence dans la base de données Monash laisse un trou béant.

…Caprice des Dieux, Philadelphia, Isio 4, Badoit, Canderel, Perrier, Nescafé, Vache qui rit, Babybel, Ricard,…

Les rares marques présentes sur l’application Monash sont celles de marques qui paient pour être certifiées, excluant de fait toutes celles qui ne veulent pas payer ou ne s’intéressent pas aux fodmaps (soit 99% des produits vendus ?) et sont très loin d’être des grandes marques de consommation courante.

Fodmapedia les référence et donne ses indications pour ces produits.

Monash référence 2 confitures et une marmelade, Fodmapedia plus de 20.

Monash référence quelques spécialités comme le chorizo ou le foie gras

Fodmapedia en référence nettement plus, que ça soit des spécialités artisanales locales comme la saucisse de Morteau, la coppa ou le boudin si l’on reste dans la charcuterie, des produits que l’on trouve en supermarchés comme le surimi, les croûtons, les feuilles de brick, le beurre salé ou d’autres spécialités comme un cappuccino, un café frappé, un café viennois ou un irish coffee.

10 références d’alcools sur Monash

Voici l’intégralité des alcools présents sur Monash : gin, bière, rhum, vodka, whisky et les vins (rouge, blanc, pétillant, doux, liquoreux). 10 références !

Fodmapedia vient compléter en référençant les dizaines d’oubliés, en indiquant qu’ils sont non testés comme la tequila, le pastis, le pineau, le porto ou la cachaça, en donnant quelques indications complémentaires, ainsi qu’en ajoutant de nombreux cocktails (mojito, bloody mary…).

Les additifs alimentaires

E4XX, sucre inverti, cellulose, édulcorants, colorants, etc.

Très utiles pour décrypter des étiquettes de produits dans les magasins, Fodmapedia les référence.

De nombreuses recherches ne donnent aucun résultat pertinent chez Monash

Mâche, spaghetti, champagne, maquereau, soda, chewing gum, cappuccino…

Ce sont des vraies demandes de vrais consommateurs, Fodmapedia propose des résultats pertinents.

Vous n’êtes pas australien(ne) ou américain(e) ?

Vous avez certainement remarqué que Monash est très anglo-saxon.

Je vous souhaite bonne chance pour trouver dans leur application toutes les petites spécificités françaises, belges, suisses, québecoises, maghrébines etc. C’est tout simple, vous pouvez oublier.

Fodmapedia a été pensé pour ces populations et prend en compte les noms et appellations de ces pays et régions. Je ne parle pas que des différences de noms comme pastèque / melon d’eau (France / Québec), ou chou de Savoie / Milan / frisé qui est le même légume mais avec différents noms en fonction d’où vous habitez, mais également des différentes variétés d’un même légume. Quelques variantes du haricot blanc : haricot tarbais, coco paimpolais, lingot, mogette, haricot de Soissons. C’est très vite complexe.

Et cela change tout au quotidien. Faites l’essai !

Monash n’a pas le monopole de la recherche scientifique

D’autres universités déterminent la teneur en fructanes ou en fructose de certains ingrédients par exemple, sans se focaliser particulièrement sur les fodmaps.

L’ail des ours, un parfait substitut à l’ail, est ainsi listé sur Fodmapedia, sa teneur en fructanes a été déterminée de façon sérieuse par une université bulgare en 2019, elle est utilisée par Fodmapedia comme référence pour déterminer la limite de consommation, en accord avec les principes définis par Monash.

Le rôle de Monash est d’être une université de recherche

Financée par des fonds publics australiens, son rôle n’est pas de réaliser des applications grand public et cela se ressent à son usage.

Elle a été pensée par des scientifiques, des experts reconnus mondialement dans ce domaine de la nutrition, mais qui n’ont aucune légitimité ni savoir-faire pour créer une application mobile.

Chacun son métier !

Fodmapedia va bien au-delà du « dictionnaire » 

Fodmapedia apporte de nombreuses informations que vous ne trouverez pas dans l’application Monash afin de vous faciliter le quotidien :

  • Sachez par quoi remplacer les aliments riches en fodmaps grâce aux substituts.
  • Ne sortez pas toujours votre balance : voyez en photo ce que représentent les différentes portions d’un même fruit ou légume (faible / modéré / riche en fodmaps).
  • Listes fodmaps : triées par catégories (légumes, farines, …) ou par phase du régime en fonction d’où vous en êtes, elles vous font gagner du temps.
  • Ayez les clés de compréhension grâce aux explications, conseils donnés directement sur la fiche d’un aliment, ou articles suggérés pour approfondir.

Voici un détail des fonctionnalités incluses dans Fodmapedia Premium mais vous pouvez tout simplement commencer par installer Fodmapedia en application mobile, elle est gratuite.

2 commentaires

  1. GAULIER Marie-Hélène

    Bonjour, J’ai découvert votre site en cherchant sur internet comment remplacer l’ail et l’oignon dans la cuisine. Depuis plus de trois ans de douleurs abdominales, mon médecin me traitait avec des médicaments, sans aucun résultat. Les douleurs devenant plus intenses, j’ai passé une colloscopie récentement, elle s’est révélée normale et mon médecin m’a parlé du SII et m’a donné pour la première fois une liste des aliments contenants des fodmaps. J’ai commencé depuis 15 jours, en supprimant la lactose, le gluten et les fodmaps, sans résultats pour le moment. J’ai lu un dossier très récent et très intéressant, hors série Le Monde/la Vie : le guide santé du ventre et découvert tellement de choses sur ces sujets.
    Existe-t-il des tests ou analyses prouvant ce à quoi je suis sensible réellement ?
    Qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*