Coronavirus : les courses fodmap à l’heure du confinement

Photo de nrd sur Unsplash

Vous ne me connaissez pas personnellement, mais je peux vous dire que je suis la dernière personne à paniquer, m’affoler, me ruer dans les stations services ou les magasins pour faire des stocks.

Mais la situation est sérieuse, on part sur un confinement total de la population en France, et pour les autres pays, honnêtement c’est une question de jours. C’est déjà le cas en Espagne et en Italie.

Tout ça pour dire qu’il faut s’organiser côté nourriture, car les premières indications parlent de 30-45 jours bloqués chez nous.

Je vous encourage à aller faire un maximum de courses maintenant. Cela me désole d’écrire cela, je déteste ce ton « fin du monde ». Mais si je vous donne ce conseil (que vous suivez ou pas hein !), ce n’est pas par risque de pénurie alimentaire. Je suis convaincu qu’on aura quasiment tout dans les magasins, même si ça doit durer deux mois ou plus.

Le but de cet article n’est pas de créer une psychose

D’après les entreprises du secteur, il n’y a pas de crainte majeure sur des problèmes de pénurie globale. Des produits ont effectivement été – et sont toujours – en rupture dans certains magasins un peu partout en France, mais c’est plus une conséquence d’achats massifs réalisés par des clients craignant la pénurie. Les centrales d’achat des supermarchés disposent de stocks conséquents (de l’ordre de plusieurs mois) pour les produits de longue conservation, et les patrons des grandes chaînes expliquaient en fin de semaine dernière que les circuits d’approvisionnement fonctionnaient normalement. 

Le Monde du 16 mars 2020

Mais faire des stocks me parait opportun pour trois raisons :

  • Chaque sortie augmente les risques de contamination. Autant limiter au maximum, pour vous comme les autres, ce qui rendra la mesure la plus efficace possible, ce qui permettra de revenir à la normale au plus vite.
  • En pratique, d’ici quelques jours, les magasins ont de grandes chances de mettre en place des restrictions fortes, faisant rentrer les clients 5 par 5. Ce qui veut dire files d’attente interminables pour simplement pouvoir rentrer (avec un mètre d’espace entre chaque client).
  • Bien que je n’ai pas de craintes pour l’ensemble des produits, je ne suis pas sûr que les produits sans fructanes/gluten indispensables à beaucoup ici seront faciles à trouver.

C’est le cas en Italie et je ne vois pas comment on peut y échapper. Personnellement, je préfère m’éviter cela au maximum (imaginez 1h30 de queue sous la pluie. Pas le pire on est d’accord, mais pas le plus fun) et savoir que j’ai contribué à ne pas engorger les hôpitaux, ils vont avoir assez à faire.

Pour nous, c’est d’autant plus sensible que nous avons le petit risque de ne pas pouvoir acheter exactement ce que l’on souhaite.

Quoi acheter ?

  • Produits congelés : je vous recommande de remplir vos congélateurs, faire des stocks. L’enseigne Picard a de très bons produits, sains, avec beaucoup de produits bruts.
  • Des conserves aussi bien sûr, ça ne sera jamais perdu.
  • Viandes, poissons, crustacés, coquillages : frais ou congelés, ce sont bien sûr de parfaites bases sans aucun fodmaps.
  • Si vous devez éviter les fructanes/gluten, il n’est pas impossible que ces produits peuvent au bout d’un moment être un peu plus compliqué à trouver. Faites des stocks de farines adaptées, de pates (nouilles), de pates à tarte que vous pouvez mettre au congélateur, de pains que vous pouvez également mettre au congélateur, ou de pains à longue conservation (type Pain des fleurs).
  • Des basiques comme du lait sans lactose, de l’huile d’olive, de beurre, de coulis de tomates en conserve/brique, de thon en boite, de lait de coco…
  • Moins basique mais qui servira toujours : châtaignes en conserve (pour soupe, accompagnement, ou dessert).
  • Pas pour tout de suite mais si l’on en vient au vrai confinement, personnellement j’achèterai des bourriches d’huitres. Elles se conservent une semaine dans le bas du frigo. Parfait pour avoir du frais et de bons nutriments (aucun fodmaps !).

Fruits faibles en fodmap qui se conservent

  • Quasiment tous les agrumes : oranges, clémentines, mandarines, citrons (vert et jaunes), tous illimités sauf le pamplemousse, max 80 grammes (sinon modéré en fructanes)
  • Kiwi (max 2 à la fois)
  • Noix
  • Noisettes (max 10, sinon problème de GOS)
  • Bananes : achetez les plus vertes possibles, non seulement car elles se garderont plus longtemps, mais qu’en murissant la teneur en fructanes augmente.
  • Fruits de la passion : faible en fodmap tant que vous n’en mangez que 2 par repas ! A conserver au frigo sans problème 5 jours.
  • Ananas : faible en fodmaps jusqu’à 140 grammes.

Légumes faibles en fodmaps qui se conservent

  • Pommes de terre (à stocker à l’ombre). Vu le nombre de façons d’en manger, soupes, frites, vapeur, sautées, il ne faut pas hésiter.
  • Carottes
  • Potimarron (si vous en trouvez encore)
  • Ces 3 premiers légumes se conservent très longtemps !
  • Radis, poivrons rouges, concombre, panais (conservation 7-8 jours)
  • Courgettes (7-8 jours), OK à 65 gr, puis teneur modérée en fructanes à 75 gr.
  • Patate douce (7-10 jours) : OK à 75 gr, puis modérée en mannitol à 100 gr.
  • Rutabaga (10 jours au frigo). A mélanger dans des soupes !
  • Si vous supportez les fructanes : poireaux, ail, oignons rouges, échalotes, choux de Bruxelles, choux frisé, du maïs en conserve.
  • Si pas de problème de sorbitol, achetez du chou blanc / cabus, des navets, des haricots vert, du poivron vert.
  • Si pas de problème de mannitol : céleri, patate douce, chou-fleur.

Achetez varié ! Je peux vous dire qu’on va se lasser de manger tout le temps la même chose, et c’est l’occasion de (re)découvrir des fruits et légumes que vous ne mangez jamais !

Où acheter ?

  • Supermarchés : pensez au Drive dès maintenant pour limiter les risques de contamination.
  • Marchés, petits commerçants, etc. Plus de risques, mais ils vont souffrir économiquement parlant, autant les aider au maximum ces jours-ci.
  • Picard : une base solide pour attaquer la période. Remplissez vos congélateurs.
  • En ligne : pas mal d’options. On livre de tout maintenant, tapez « fruits / légumes / viande / poisson / fruits de mer » + « livré à domicile » + « votre ville » et vous aurez pas mal de choix. La Ruche qui dit oui pour l’Ile de France, je découvre RungisChezVous qui a l’air intéressant par la variété de produits, Amazon Prime Now livre les produits des enseignes Casino, Monoprix et Naturalia à Paris, Lyon et Nice. Oui, je sais, Amazon c’est le mal, mais dans quelques jours, on ne fera peut être pas la fine bouche. A Nantes, nous avons un gros choix de fruits / légumes / paniers livrables en circuit court, regardez autour de chez vous !

Il va falloir mettre ce temps à profit

Soyons réaliste, nous allons avoir du temps !

Je vous propose d’en profiter pour faire le point sur votre régime et de creuser, lire les articles que vous n’avez pas pris le temps de lire à son sujet, comprendre la maladie que vous avez, de rentrer dans les nombreuses subtilités.

Avez-vous par exemple bien compris pourquoi le problème avec le fructose n’est pas la teneur en fructose (comme peut l’être la teneur en fructanes ou en sorbitol), mais le ratio fructose/glucose? Je vous explique cela ici.

Et si vous voulez en profiter pour (re)faire vos tests de réintroduction, alors inscrivez-vous à la newsletter, je prévois un/des articles à ce sujet prochainement pour vous guider.

Quand on y pense, la situation est « rêvée » 😒 : vous allez PARFAITEMENT contrôler 100% de votre alimentation, aucune tentation extérieure, activité sociale, déjeuner à l’extérieur…

Faites attention à vous et à très vite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*